Agence Le Rendez-Vous

Un bel article de presse…Un an de belles rencontres !

Article Ouest France sur l’agence et le bilan de cette première année. 


« Cela a été une explosion dès le lancement. » En créant son agence de rencontre en 2020, Marina Lévêque a fait beaucoup d’heureux. Son entreprise répondait visiblement à une véritable demande de la part de Malouins et de personnes seules des alentours. « Il y avait l’effet de la nouveauté mais le succès perdure. Le bilan de cette première année d’activité est très positif », sourit l’ancienne commerçante.

« Quelque chose de plus vrai »

Son agence, Le Rendez-vous, compte une centaine d’adhérents, avec un peu plus de femmes que d’hommes. Elle était la première à ouvrir à Saint-Malo, proposant de recréer du lien de façon « plus authentique et naturelle » que les sites internet. « 70 % des personnes que je rencontre sont des déçus d’internet. Les 30 % restants sont opposés à ces sites. Je ne dénigre pas cet outil mais l’agence propose quelque chose de plus vrai », argumente l’entrepreneure.


« De plus en plus de jeunes »

Les heureux élus ne se sont pas trompés en accordant leur confiance à Marina. La première rencontre a eu lieu en novembre 2020 et le couple roucoule toujours. Une dizaine de couples a été formée grâce à sa sensibilité. « Certains n’ont pas tenu, mais le bilan est plus positif que je ne l’imaginais. »

Ses adhérents ont de 30 à 86 ans. « Il y a de plus en plus de demandes de jeunes. » Et des disparités selon les sexes. « Par exemple, j’ai davantage de difficultés à trouver des messieurs au-dessus de 65-70 ans. A contrario, je compte moins de jeunes femmes adhérentes », explique Marina Lévêque, qui y voit une tendance démographique. 


Un autre regard

Pour combler la frustration de ne parfois pas trouver la perle rare, elle organise également des sorties et activités depuis le printemps. « C’est aussi un moyen de rompre avec la solitude et de faire un premier pas vers la rencontre. » Ces rencontres collectives entre adhérents peuvent également permettre d’ouvrir le champ des possibles. « Mon avantage est également de travailler en réseau avec d’autres agences de rencontres pour donner satisfaction aux adhérents. »


Marina Lévêque voit d’un bon œil l’arrivée d’une seconde agence à Saint-Malo« Il y a malheureusement beaucoup de gens seuls donc si nous arrivons à répondre à des demandes, c’est tant mieux. » Elle pense également que la multiplication de ces agences sérieuses ne peut qu’aller dans le bon sens face à « la surconsommation de la rencontre ». Mais surtout, cela montre un vrai changement de regard.

Ouest-FranceÉmilie CHASSEVANT.Publié le 

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn
En avant

Nos autres actus